Pen and Pencil ~~~~~~~ La plume et le pinceau

This theme discusses the emblematic trio of collaboration: the writer’s pen, the artist’s pencil, and the engraver’s penknife and burin.

Au début de la décennie 1830, le livre illustré français constitue l’espace de rencontre et d’interaction entre plusieurs corps professionnels : éditeurs, écrivains, artistes. La collaboration devient une nécessité pour une littérature qui se veut un tableau fidèle d’une réalité mouvante et multiple, en particulier des transformations sociales affectant le milieu urbain. Le libraire-éditeur joue le rôle central de médiateur et d’organisateur, en facilitant la rencontre entre écrivains et illustrateurs et en veillant à la réalisation matérielle de l’ouvrage et à sa diffusion. Ces projets intermédiatiques constituent un débouché intéressant pour les graveurs, situés plus ou au moins à la périphérie de l’art académique. Les équipes de collaborateurs se maintiennent d’une entreprise à l’autre, ce qui n’empêche pas que des conflits surgissent à l’intérieur des relations triangulaires entre éditeurs, écrivains et illustrateurs. La collaboration entre l’art pictural et la littérature trouve également une place importante dans le programme des sécessionnistes viennois, ainsi que le démontre la revue Ver Sacrum. À leur tour, les scrapbooks manuscrits et les publications produits par les membres du Pen and Pencil Club montréalais participent de la même volonté de faire valoir la diversité des moyens d’expression artistique, réunis autour d’un thème commun.